Les Ventouses

La technique des ventouses est une pratique de soin naturelle connue depuis des millénaires, à laquelle de nombreuses civilisations ont eu recours.  Elle était utilisée dans différentes médecines : Chinoise, indonésienne, égyptienne, grec (Hippocrate), romaine, mais encore européenne et américaine jusqu’au début du XXème siècle.

Quels effets physiologiques produisent les ventouses sur le corps ?

  • Effet mécanique : La ventouse va provoquer une augmentation d’afflux sanguin par le phénomène d’aspiration.
  • Effet réflexe : La pose et la pression des ventouses sur la peau apporte une réaction de type réflexe selon différents critères : métamères, méridiens…
  • Effet humoral : Dilatation des vaisseaux sanguins qui permet d’augmenter le débit circulatoire.
  • Effet immunitaire cellulaire : Stimulation de la phagocytose (=signifie « cellule mangeuse ») chez les globules blancs.
  • Effet antalgique : Libération d’endorphines (= Substance qui lutte contre la douleur).

La sensation n’est évidemment pas douloureuse, elle est souvent ressentie comme une chaleur profonde et une sensation de picotement qui se prolonge après le soin. L’action sur le système nerveux est sédative, profondément relaxante. Le corps reprend vie et des amplitudes de mouvement plus larges peuvent être retrouvées.

Trois techniques existent pour l’application :

  • La ventouse « éclair » : On pose et on enlève rapidement la ventouse, pour renouveler le geste plusieurs fois.
  • La ventouse « glissante » : On fait glisser la ventouse pendant la succion.
  • La ventouse « fixe » : on pose la ventouse quelques minutes pour créer la succion. Ce qui permet de « disperser la stagnation » et de relancer la circulation sanguine, et les énergies.

Quelques marques rouges foncé peuvent parfois apparaître, mais rien de grave. Au contraire, ce sont les toxines qui apparaissent à la surface de la peau, et ces marques disparaissent en environ une semaine, tout dépend des personnes.

Les bienfaits

Grâce aux ventouses, on peut travailler aussi bien sur l’aspect énergétique que mécanique.

Pour l’aspect énergétique, on s’intéresse aux méridiens et aux points d’acupuncture, qui sont généralement situés au niveau du dos. Le but est de réguler l’énergie de certains organes.

On peut également travailler sur le côté mécanique du corps pour soulager notamment les douleurs. Les ventouses sont efficaces aussi sur les rhumatismes, ou pour venir à bout d’une sciatique. Là aussi pour travailler sur l’aspect mécanique, on sera sur des points situés au niveau du dos, et plus rarement au niveau du ventre. Le praticien peut se focaliser sur des points liés à la rate, au foie ou à l’estomac, en cas de troubles chroniques.

Par exemple, les personnes sujettes aux ballonnements, qui ont une faiblesse digestive, peuvent faire appel aux ventouses pour relancer certains organes plus faibles, les renforcer et ainsi optimiser la digestion.

Les ventouses permettent également de se détendre, en travaillant sur les tensions musculaires, et en faisant sauter les blocages aussi bien au niveau des muscles profonds, que des énergies, qui stagnent à certains endroits du corps. On relance en quelque sorte « la machine », en tonifiant ces énergies.

Les vertus de la cupping therapy sont nombreuses, puisque ce serait efficace aussi en cas de troubles du sommeil et cela fonctionnerait contre le rhume.

Côté minceur aussi, les bienfaits existent : le patient peut travailler sur l’aspect de la cellulite mais également sur les points en lien avec la prise de poids. Un drainage lymphatique peut aussi être fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *